Une balade à Brocas

Une balade à Brocas
Partez à la découverte des richesses de Brocas ! Suivez cette petite balade qui vous révèlera quelques-uns des trésors naturels ou patrimoniaux de notre village. Une bouteille d’eau, des chaussures adaptées et votre portable de façon à obtenir des informations complémentaires sur vos découvertes [tous les textes en grisé sont des hyperliens d'informations]. En route !
Cette petite randonnée est longue de 5km avec une dizaine de points remarquables, soit à pied, une durée de deux heures environ, en comptant les pauses.

Vous pouvez télécharger la carte de la balade ici :

(0) - Départ Syndicat d’Initiative

S Initiative ouvert

- La bergerie du Syndicat d'Initiative.

Bergerie

C’est une ossature bois d’une ancienne bergerie. Les bergers échassiers y regroupaient leurs troupeaux pour passer la nuit. On peut encore parfois apercevoir ce type de bâti au milieu des pins. Ce sont les témoins de l'activité pastorale ancienne des Landes, avant les grandes plantations de pins maritimes, quand les landes étaient couvertes de marais et lagunes. 

Traverser la route, dirigez-vous vers l’étang par sa gauche (100m) 

A votre gauche

(1) - La maison du maître de forge                                                                           

Cette construction récente est la salle des fêtes de Brocas. Rénovée en 2019 elle réunit deux espaces : la partie ancienne correspond à la maison du maître de forges originelle et la partie contemporaine rappelle le passé industriel du village avec son toit en acier Corten. Brocas c’est l’alliance du passé et du présent, du souvenir et de la modernité. A noter, par l’espace vitré on aperçoit le bar d’inspiration Art Déco, le début du XXe siècle encore une époque et un style chers à notre cité.

Salle Maitre de Forges

A votre droite, sur la rive opposée

- Eco-pâturage : Parc à mouton de race traditionnelle. Une Œuvre de la FAC est prévue sur la presqu'ile de la rive opposée.

Brocas possède déjà une œuvre de la FAC (Forêt d’Art Contemporain) au lieudit Garbachet, au milieu de la forêt landaise en direction de Garein. Renseignements au syndicat d'initiative.            

Devant vous                                            

- La petite Maison de l’Etang          

Ce bâtiment est l’ancienne écurie du maitre de forge, c’est aujourd’hui une salle de réception.

Longez l’étang et dirigez-vous vers les arènes (300m)             

(2) - Les arènes                                                                                               

Arènes rénovées

Construites par des bénévoles avec du bois issu des forêts communales, les arènes de l'Estrigon ont été inaugurées en 1989. Elles peuvent accueillir 1600 spectateurs assis.

Contournez les arènes par la gauche et dirigez-vous vers la route goudronnée. Prenez cette route vers la droite entre les arènes et la salle polyvalente. 

- [route du Tapiot]          

Continuez cette route sur 800m environ. Prenez à droite à la fin de la route. 

- Avant le pont, à gauche, un four à pain traditionnel. Propriété privée. 

(3) - Le pont du Tapiot                                                                                                

A 150m, pont atypique de style Eiffel qui enjambe l’Estrigon avant qu’il ne se jette dans l’étang.

- [route de Vert]

Remontez cette route sinueuse et ombragée sur 400m jusqu’au croisement. Prenez alors à droite en direction du village. 

- [Rue des Forgerons]

A votre droite, derrière la grande maison de style basco-landais, blanche aux volets rouges, au fond du pré une maison landaise typique, La Vignotte, avec ses colombages, son estantade (ou estantat, c'est l'auvent caractéristique et sa charpente) et son toit à trois pans traditionnel. Ces maisons sont orientées à l'est, dos aux vents et pluies venant de l'ouest. Propriété privée.

A 250m, traversez la chaussée pour prendre la route qui se situe juste à droite de l’ancien garage. 

- [route de l’Estrade]

A 200m, vous pouvez faire ici une pause, sur les bancs face à la nature au nord.

(4) - La gare de Brocas

Gare1

Après le virage, la petite maison à volets verts sur votre gauche est l’ancienne gare de Brocas (1906-1955) le long de l’ancienne ligne Mont de Marsan-Luxey. Le dernier train de marchandise a circulé en 1959. Plus loin, vous arrivez devant « l’Hôtel de la Gare » aujourd’hui fermé.

Traversez le parking vers la gauche et prenez la rue en face

- [rue du Pont du Soulier]

Cette rue chemine le long de l’ancienne voie ferrée. Un projet de « voie verte » est aujourd’hui à l’étude et reliera St Symphorien à Mont de Marsan.

Juste après la dernière maison sur la gauche, un petit chemin sablonneux s’enfonce dans le sous-bois

(5) - Le Lavoir du Bos                                                                                                     

C’est un des derniers lavoirs restant à Brocas. C’est ici que se retrouvaient ces dames pour laver le linge (à cette époque ce « privilège » leur était réservé) mais aussi pour refaire le monde…

- Le pont du Soulier 

Ce pont a été réalisé pour permettre à la voie ferrée d'enjamber le Barbe.          

Revenez sur vos pas le long de la rue du Pont du Soulier et prenez à gauche vers le centre bourg                              

(6) - Les Bains-Douches (Façade)

En façade à 100m les anciens Bains-Douches de Brocas. Au début du XXe siècle, pas de salles de bains privées mais la possibilité de se laver dans un établissement confortable. Brocas a été dotée de deux toilettes publiques vers la même époque. Une volonté de l'ancien maire et médecin, Robert Bezos, d'améliorer l'hygiène et la santé de tous.

Léonce Léglise (voir plus loin) a imaginé ce projet mais il n'a été concrétisé qu'après sa disparition, vers 1936 ou 37 par ses successeurs (Bonnefous ou Despruneaux). 

Ce type de réalisation extraordinaire pour un village modeste comme Brocas a certainement contribué au prix du "Village moderne" attribué par l'Etat Français à Brocas en 1933.

Plaque prix

Continuez la rue Camille Lugardon sur 100m 

(7) - L’ancienne gendarmerie (à votre droite)

Même si Brocas n’était pas chef-lieu du canton, la gendarmerie y a été installée pour que les gendarmes soient au plus près des exactions alcoolisées des nombreux ouvriers… A l’arrière on aperçoit la maison du Chef de Corps. Aujourd’hui ce sont tous des logements communaux.

- Le Tchaï (derrière l’ancienne gendarmerie)                     

C’est dans les écuries de l’ancienne gendarmerie que se tient la bodega du comité des fêtes lors des Fêtes Patronales début juillet. C’est LE lieu de rencontre des « festayres » (les fêtards en gascon).

- Le fronton, construit en 1927                                                                                                                 

Toujours en activité, les pelotaris bénéficient de vestiaires tous neufs au fond de la place.

Continuez la rue principale jusqu’au carrefour

(8) - La maison de Mme Dupouy (Au carrefour, à gauche et en face)                                                    

Ancienne maison de Robert Bezos dont la place porte le nom. C’est une maison blanche aux volets bleus, restylée par l’architecte Léonce Léglise au début du XXe siècle.

A 50m sur la route à gauche

- Boucherie/Charcuterie Ducasse   

Si vous poursuivez votre chemin sur 150m, après le pont qui enjambe le Barbe, à gauche vous apercevez la "Villa sans nom" première maison réalisée par L Léglise qui a des airs de manoir anglais et sur votre droite, la grande maison en retrait est l'ancienne demeure de M Larreillet propriétaire des forges de Brocas au XIXe siècle (voir plus loin).   

A 100m sur la route à droite

- Le Cercle des Travailleurs membre des Cercles de Gascogne                                                                 

Café associatif typique de la région. La dénomination des Cercles de Gascogne sont inspirés des principes de la Révolution : Cercles des Démocrates, de l'Union ... On peut s’y rafraichir et certains soirs y manger des plats régionaux ou même assister à quelques spectacles.

L’autre côté de route, derrière la grande grille. Ne pas entrer, propriété privée. 

- Le château d’Aon

Maison privée ancienne dont on trouve des traces jusqu'au XVIIe siècle.

Revenir sur la place Robert Bezos 

- Le Café de la Place    

Ce peut être l’occasion de faire un arrêt repas…                                                                                                             

- Epicerie Vival                                                                                                            

- La mairie

Encore un édifice ancien (1852) rénové par Léonce Léglise entre 1923 et 1926, à la demande de R Bezos. Autrefois, le rez-de-chaussée était occupé par des halles et transformées en salle des fêtes après la guerre. Cet édifice a de nouveau connu un "coup de jeune" en 2012.

- L’église Saint Jean Baptiste  

C'est la première église des Landes construite en béton, après l'effondrement de l'église romane préexistante. Dans ce fleuron d'Art Déco (architecte Léonce Léglise - inscrit aux Monuments Historiques) dont la restauration se poursuivra en 2021, se trouvent plusieurs chefs d'œuvres : un maitre-autel des frères Mazetti (XVIIe siècle), les vitraux de l'atelier bordelais Dagrant ainsi que le Chemin de Croix. La frise de l'entrée est constituée d'une mosaïque de l'atelier Foscato (Bordeaux) comme celle de la façade de la mairie.

Prendre la rue à droite de l’église sur 100m, puis tournez à droite. 

(9) - Le monument aux morts                                                                  

Création d’Alexandre Sanchez et Mathieu Vignier, c’est un mémorial à nos soldats mais aussi aux victimes des guerres. Prenez le temps d’en faire le tour complet pour en apercevoir les détails.

A l’intérieur du cimetière, allée centrale

- Le carré militaire et les cinq tombes des poilus 

Revenez sur la place, contournez l’église et descendez la rue de l’Etang         

- Boulangerie Ducos à 50m

Continuez la rue jusqu’à l’étang. A gauche. 

(10) - Le site des Forges (Haut Fourneau/ Atelier / Grange / Cascade)      

HF grange

Sur le site, inscrit aux Monuments Historiques, au bord de la rivière Estrigon, à côté de La maison du maître de forges, de la cité ouvrière et de l'atelier de finition, la masse imposante du haut-fourneau datant de 1832 domine les lieux.

Revenir sur la rue et dirigez-vous vers le pont. Juste avant le pont à gauche 

- La minoterie (Musée des Forges)                                                        

Dans le musée des forges de Brocas venez découvrir la vie et le travail des ouvriers landais du 19ème siècle (explication de la technique pour obtenir la fonte, vidéo sur le moulage des pièces) ainsi qu'une riche collection d'objets en fonte (plaques de cheminées, ustensiles du quotidien, outils, pièces uniques). Visites de mi-juin à mi-septembre.

Revenir au syndicat et dirigez-vous vers la bute au centre de l’aire naturelle 

- La fontaine ….

Juste après le pont, sur votre gauche découvrez une des nombreuses fontaines landaises, à proximité de la chute de l'étang, la fontaine d'eau ferrugineuse peut abreuver le randonneur ou autres hôtes. Jadis elle soignait toutes sortes de maux.

- Le monument aux victimes de la noyade (dans l’aire naturelle)      

Le 15 janvier 1843 une forte crue a emporté la digue de retenue ainsi que les 17 personnes qui tentaient de manœuvrer la vanne de régulation, dont le maitre de forges. Une chanson a même été créée pour commémorer la tragédie.                            

(0) - Syndicat Initiative  

L'endroit idéal pour se rafraichir ou se restaurer, installé sur la terrasse dominant l'Estrigon, afin de bien terminer votre périple.